Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Ven 22 Sep 2017 23:40 
Hors ligne

Inscription: Ven 22 Sep 2017 18:55
Messages: 2
Bonjour.
Je sollicite votre aide pour savoir vers quelle forme juridique m'orienter pour ma future activité.

Je suis salarié à temps partiel et donc c'est une activité annexe pour le moment.
C'est une activité de location de matériel de musique (backline), livraison, installation, service aux artistes durant l'exploitation.
J'ajoute à ces activités, d'autres services techniques comme régie son, coordination technique ...etc...

Mais principalement, c'est de la location.
Je démarre seul, je dispose du matériel, donc pas de gros investissement dans l'immédiat, mais je souhaite investir avec l'argent qui rentrera.

Je souhaite une forme non contraignante et peu couteuse.
Je suis prêt à mettre un capital de départ de 1000 à 2000€
J'ai radié mon auto-entreprise car cette forme n'autorise pas la location de biens durables (dommage c'était parfait comme statut).

Mes questions sont les suivantes :
- le portage salarial est il adapté à une activité de location ?
- si oui, la boite de portage taxe-t-elle les locations à environ 50% comme la main d'oeuvre ? ou juste la TVA et leurs frais de fonctionnement ?
- ai-je bien compris, en EI je vais devoir débourser 3000€ alors même que je n'ai pas travaillé ? (une partie est récupérable mais le reste du avoisine les 1000€)
- en SASU, si je ne travaille pas, je n'ai que des petites sommes a verser, formalités, comptable... (moins de 1000€ par an) ?
- J'ai compris qu'en SASU je peux ne me payer qu'en dividendes, ce qui me parait parfait pour mon cas, mais je peux acheter du nouveau matériel avec l'argent des bénéfices ?
- puis-je récupérer la TVA sur ces achats de matériel destiné à être loué en SASU ?
- pour une simple activité de location, livraison dois-je avoir un expert comptable ?

finalement, avec toutes ces données, pensez vous que je doive :
- reprendre mon auto-entreprise et "quand même" faire de la location (en vrai c'est l'activité principale, mais j'ai toujours quelques contrats en technique pure, sans matos)
- tenter le portage pour commencer (mais je vais rien gagner non ? s'ils prennent aussi 50% sur les produits loués...
- contacter une couveuse
- me lancer direct dans une SASU pour une courte durée (un ou deux ans pour commencer)

Vous l'avez compris, je déjà écarté l'EI et je suis très tenté par la SASU mais je sais pas du tout si l'entreprise va générer bcp d'argent, j'ai un excellent réseau, mais il existe un, voir deux autres prestataires plus ou moins solides dans un rayon de 50km.

Merci de votre écoute et de vos réponses.

A bientôt.


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Mer 27 Sep 2017 13:31 
Hors ligne

Inscription: Lun 18 Sep 2017 16:37
Messages: 83
La SASU c'est ce qu'il y a de mieux. C'est le couteau suisse de l'entreprise.

- Tu as toute latitude pour faire ce qu'il te plait au niveau professionnel tant que tu respecte la loi.
- Tu déduis tes charges, tu récupere ta TVA, tu lisse tes résultats sur plusieurs années (report en avant ou en arrière des déficits) de telle sorte que tu paieras de l'IS que si vraiment ça marche.
- Tu n'as pas de cotisations sociales à payer tant que tu ne te verse rien.
- Tu peux déduire quelques frais qui sont justifiables par ton activité.

- Tu peux meme ne pas t'affilier à la TVA au début jusqu'à environ 30 000 de prestations de services par an : cela s'appelle la franchise en base, je te conseille fortement ce régime car la compta va fortement se simplifier.

Des gallères quand meme :
- Démarches d'immatriculation, compter 250 euros et c'est simple.
- La CFE minimale obligatoire pour toute société à payer annuelement qui varie selon ta commune. Cela coute entre 75 et 600€ par an. Sachant que à Paris elle est autour de 80€ par an.
- Le compte bancaire Pro, qui coute 25-30€ par mois en moyenne, sauf si tu vas chez ce nouvel acteur : Qonto.eu 9€HT/mois CB comprise (je bosse pas pour eux, mais c'est génial ce truc, c'est comme le compte Nickel pour les TPE PME)
- La liasse fiscale et donc la compta à faire, tous les ans pour le résultat de l'entreprise et l'impot sur les sociétés et tous les trimestres pour la TVA, ou alors payer un expert comptable online ou in situ, entre 40 et 200 euros par mois.
- Faire une AG de fin d'année, environ quelques heures de travail par an.
- Déposer tes comptes au Greffe du tribunal de commerce, 50€/an
- Démarche de dissolution amiable anticipée et liquidation d'une SASU, compter 850€ si vous le faites vous meme et c'est compliqué.

Moi je serais toi je bosserai sans être immatriculé tant que je n'aurais pas généré 10.000€ de prestations de service, j'agirai comme une entreprise en cours de création pendant quelques mois, une fois un peu d'argent accumulé je me prendrais un comptable pas cher pour me tranquiliser et me concentrer sur mon activité.

Ta nouvelle société reprendra les contrats, l'argent gagné et les dépenses engagées depuis le début, juste garde bien des preuves pour ton comptable et tout ira bien.

Cordialement.

Mathias


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Mer 27 Sep 2017 15:13 
Hors ligne

Inscription: Mer 17 Fév 2016 16:44
Messages: 96
en sasu, pour toucher 100, cela coute environ 180 à la société.
en eurl ou ei au réel, pour toucher 100, cela coute environ 150 à l'entreprise.

la sasu a donc un immense inconvénient. quand il faut retirer de l'argent à la fin du mois, on a bien moins sur son compte bancaire.

_________________
www.ma-prime-activite.fr


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Mer 27 Sep 2017 17:14 
Hors ligne
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam 15 Oct 2011 14:28
Messages: 2924
Localisation: Lille
Bonjour,

La plupart des avantages indiqués ci-dessus au sujet de la SASU concernent les autres statuts juridiques également possibles pour vous (déduction des charges, récup TVA...), à l'exception du fait qu'il n'y a pas de cotisations sociales en l'absence de salaire en SASU.
Le montant minimum pour les TNS n'est pas si important que cela, d'autant plus que vous récupérez l'IS sur ces charges. De plus, en démarrant en EIRL à l'IS (par exemple), vous allez économiser des frais de création et des frais juridiques notamment.

Vous devriez voir cela avec un expert-comptable près de chez vous.

_________________
Pierre FACON - Webmaster du forum
Responsable du site Le Coin des Entrepreneurs - Co-gérant de F.C.I.C Média


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Mer 27 Sep 2017 20:41 
Hors ligne

Inscription: Mer 12 Oct 2016 15:48
Messages: 47
Pierre Facon a écrit:
à l'exception du fait qu'il n'y a pas de cotisations sociales en l'absence de salaire en SASU.


Pas de salaire en SASU, donc pas de trimestres de retraite, pas de régime de prévoyance complémentaire à la Sécurité Sociale...

Alors qu'en EURL, SARL, EI, etc, quand on est TNS, on peut souscrire un régime de prévoyance forfaitaire.

Pas d'importance ? Et si vous aviez un accident ou un grave coup dur de santé qui vous laisse invalide pour le restant de vos jours ? Sans rémunération, en SASU, vous n'aurez droit à rien (sauf si vous bénéficiez encore de la Sécurité Sociale) et en TNS, avec un régime de prévoyance forfaitaire Madelin, vous pourriez avoir un maintien de revenus jusqu'à l'âge officiel de votre retraite.

Selon l'âge auquel un fâcheux événement se produirait, le meintien peut durer trente ans.

_________________
PRS COURTAGE
Prévoyance Retraite Santé
Cabinet de courtage d'assurances.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés, des cadres et non cadres.
ORIAS n° 07 005 467


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Jeu 28 Sep 2017 20:42 
Hors ligne

Inscription: Lun 18 Sep 2017 16:37
Messages: 83
En France quel que soit son statut on a droit à une SECU d'une manière ou d'une autre, enfin en ce qui concerne les prestation en nature (être soigné). Pour le maintient de salaire en cas d'accident grave c'est autre chose, j'imagine qu'il y a des bons contrats de prévoyance privés...


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
MessagePosté: Ven 29 Sep 2017 08:06 
Hors ligne

Inscription: Mer 12 Oct 2016 15:48
Messages: 47
Matt989 a écrit:
j'imagine ...


C'est effectivement le mot le plus important.

_________________
PRS COURTAGE
Prévoyance Retraite Santé
Cabinet de courtage d'assurances.
Protection sociale des Travailleurs Non Salariés, des cadres et non cadres.
ORIAS n° 07 005 467


Haut
 Profil Envoyer un e-mail  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Articles en relation
 Sujets   Auteur   Réponses   Vus   Dernier message 
Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Démarrer mon activité oui ,mais sous quelle forme juridique

Alane

5

1904

Ven 10 Oct 2014 07:17

François Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. quelle forme juridique choisir

marmotte78

4

1724

Mar 6 Fév 2018 16:52

Stéphanie75008 Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. quelle forme juridique choisir ?

Stéphanie75008

5

453

Mer 9 Mai 2018 16:11

PRS COURTAGE Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Quelle forme juridique choisir? + diverses questions

Enora

1

836

Lun 5 Oct 2015 15:23

cla Voir le dernier message

Aucun nouveau message non-lu dans ce sujet. Choix du statut pour activité libérale

Mathieu R.

1

1662

Lun 10 Juin 2013 18:18

Thibaut.Clermont Voir le dernier message

 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  

Traduction par: phpBB-fr.com
phpBB SEO